L’agence a été fondée au retour d’Olivier Gahinet
de la villa Médicis et notre production couvre
aujourd’hui tous les domaines de projet :
bâtiments publics, écoles, bureaux, logements,
laboratoires et autre bâtiments à programmes
complexes.
Nous cherchons à défi nir les conditions d’une architecture
réellement durable, à tous les sens du
mot : il est parfois diffi cile de concilier la qualité
architecturale avec une satisfaction purement
comptable de la qualité environnementale, si celleci
devait se résumer au simple respect de normes
toujours plus dures. Si l’on n’y prend garde, les
règlements conduisent à des bâtiments toujours
plus étanches : étanches au vent, étanches à l’air
froid en hiver ou chaud en été, étanches au bruit
et aux odeurs : on risque alors de faire des boîtes
également étanches aux usages imprévus, à
l’air frais, à la ville et à l’urbanité : étanches aux
autres, en somme. Pour l’éviter, il faut veiller à ce
que la lumière soit qualité et non simple quantité,
et que soient conservés les « courants d’air et de
soleil » qui font l’architecture.
Nos projets sont très performants en terme énergétiques
et, en même temps, d’une grande
richesse formelle: c’est la garantie d’une architecture
véritablement durable. Tous les projets
récents de l’agence, logements ou équipements,
explorent ces nouveaux enjeux de l’articulation entre
le type, la forme intérieure, et la forme urbaine.
Chacun, à son échelle, cherche à inventer un nouveau
lieu du rapport à la ville.
Les projets font l’objet d’un travail approfondi pour
off rir aux usagers les espaces les meilleurs et les
plus adaptés, pour assurer ce que l’on pourrait appeler
la convenance de chaque espace : la manière
dont sa forme, sa lumière, son plan et sa coupe
lui permettent de remplir au mieux sa fonction
et de faire de chaque espace un lieu. Chaque usager,
chaque habitant occupe alors un morceau
d’architecture et s’approprie ainsi le batiment.
Par ailleurs, notre travail porte également sur la capacité
de chaque projet à qualifi er la ville alentour :
chaque projet off re aux citoyens et aux passants un
espace urbain le plus riche possible pour en faire
véritablement le salon de la ville, comme le disait
Baudelaire du Paris du XIXème siècle.
L’agence a livré ces dernières années quatre bâtiments
exemplaires : les logements de la rue Saint-
Maur (Paris 11ème), l’école Joliot-Curie à Saint-
Ouen (Seine Saint-Denis), le siège de Cosson à
Louvres (Val d’Oise) et la maison des Solidarités
(Noisy-le-Sec). Quatre projets qui témoignent
d’un travail sur l’urbanité, l’usage et la couleur,
quatre projets à la fois proches et diff érents,
qui s’inscrivent dans une logique d’architecture
contemporaine et moderne, quatre projets
dessinés pour la ville d’aujourd’hui et qui
tentent de fonder, à leurs échelles respectives,
celle de demain.
A cette série exemplaire appartient aussi notre
proposition pour le concours international de
l’Opéra de Pusan (Corée du Sud) où nous avons
reçu un second prix: notre projet inaugure
un travail de recherche sur le bâtiment à programme
complexe au service de la ville et des
citoyens, ce que nous avons appelé le bâtiment
démocratique. Ce travail se poursuit aujourd’hui
dans les projets en cours de l’agence, comme
le groupe scolaire de Rennes qui est, lui, une
véritable ville intérieure.